Chantal P.

Atteinte d’arthrose

Mise à jour le 27/05/2015, par Cédric - AFLAR

imprimer l'article

Photo de la personne qui témoigne

Chantal P. (55 ans)

Atteinte d’arthrose

Rhizarthrose, Scoliose, Cyphose, Lordose

Dispensée de sport depuis le lycée, Chantal n’a connu que la rééducation et la kinésithérapie intensive durant de nombreuses années. Célibataire, sans enfants, elle est commerciale sédentaire depuis 24 ans dans le secteur des services. Au début, les douleurs ne nuisaient pas trop à son activité professionnelle, mais souffrant désormais de polypathologies, elle est actuellement en arrêt de travail avec reconnaissance de handicap et d’invalidité.

Elle se raconte ainsi : « A même pas 40 ans, quand j’apprends que je suis atteinte d’arthrose lombaire, le ciel me tombe littéralement sur la tête : je souffre d’une maladie de vieux… ». Chantal se tourne alors vers les médecines parallèles : l’acupuncture, l’homéopathie, la phytothérapie (médecine à base d’extraits de plantes et de principes actifs naturels), l’ostéopathie-fasciathérapie(6) ont ainsi contribué à contenir la douleur et surtout à réduire considérablement la prise de multiples anti-inflammatoires.

Pourtant, son état se dégrade à la ménopause ; Chantal devient handicapée dans la vie sociale par des douleurs chroniques : plus de sorties, plus de voyages, des difficultés dans la vie quotidienne et professionnelle. Les levers sont laborieux :

"1h30 de ralenti avant de pouvoir se rendre au travail et de devoir supporter des douleurs intenses et récurrentes au quotidien. Finalement, mon seul répit, c’est de dormir la nuit ."

Mais Chantal décide de ne pas baisser les bras et de vivre le mieux possible malgré son handicap : « J’apprends à accepter mes limites et à me reposer. Il y a 4 ans, je me suis ainsi initiée au QI GONG, pour rééquilibrer mon corps, apprendre à me relaxer et entretenir mes articulations en douceur. Je peux désormais reproduire les mouvements chez moi, à mon rythme et hors période de grande fatigue ».

Enfin, Chantal découvre l’action associative auprès de l’AFLAR en participant notamment, en juin 2014, au 1er panel citoyen contre l’arthrose :

"Echanger avec d’autres patients dans un esprit constructif m’a redonné espoir et dynamisme. Se revaloriser aide à mieux s’accepter tel que l’on est. En tous cas, pour moi ça marche !!! Et désormais, je compte bien poursuivre dans cette voie : aider les autres dans la mesure de mes moyens"

1. Déviation sinueuse de la colonne vertébrale
2. Exagération de la courbure dorsale
3. Hyperextension de la colonne lombaire
4. Arthrose du genou
5. Arthrose du pouce
6. Pressions manuelles exercées sur le corps pour soulager les pathologies musculaires et articulaires.