Florence R.

Atteinte de coxarthrose et de lombarthrose.

Mise à jour le 5/06/2015, par Lysianne - AFLAR

imprimer l'article

Photo de la personne qui témoigne

Florence R. (42 ans)

Atteinte de coxarthrose et de lombarthrose.

Je suis complètement anéantie et j’ai des idées très noires parfois.
Je ne comprends pas pourquoi je vis cela. En plus, au regard des autres, je me sens incomprise.
Je vis mon arthrose comme un handicap, j’ai l’impression d’être punie de quelque chose.
J’ai peut-être fait trop de sport. Aujourd’hui, le prix à payer est lourd.

L’arthrose m’oblige à baisser énormément mes activités de loisirs.
Par exemple, je ne peux plus courir, je fais moins de montagne qu’avant, etc....
Je marche malgré mes douleurs à la hanche. Je m’accroche en me disant que bientôt j’aurai une prothèse de hanche et qu’elle me soulagera au quotidien.

Au quotidien, l’arthrose a des répercussions dans ma vie professionnelle, il y a des jours où je me cache pour pleurer.

Je me sens mal dans ce corps.
Parfois je me déteste, il est difficile de se sentir aimée, quand on ne s’aime pas soi-même.

La prise de compléments alimentaires peut également s’avérer utile.