L’éducation thérapeutique du patient existe aussi pour la goutte

Mise à jour le 13/03/2015, par Cédric - AFLAR

imprimer l'article

La goutte est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent de l’adulte en France avec une prévalence actuelle d’un peu moins de 1 % (plus que la polyarthrite rhumatoïde).
Comme pour toute maladie chronique, l’éducation thérapeutique apparaît très importante dans l’accompagnement du patient et de son traitement, comme cela a été souligné par la Société Savante de Rhumathologie Européenne (EULAR).


Il s’agit d’une maladie potentiellement grave par les destructions articulaires qu’elle occasionne à bas bruit sur le long terme et le handicap qu’elle peut à terme entrainer (cf photo). De plus l’hyper-uricémie, indépendamment même de la goutte, est un facteur de risque majeur de maladie cardiovasculaire reconnu depuis peu.

La prise en charge thérapeutique de la goutte est actuellement bien codifiée, et un traitement curateur très efficace est disponible actuellement à travers les hypo-uricémiants1, les urico-suriques2 et des règles hygiéno-diététiques permettant de traiter définitivement la maladie, en maintenant un taux sanguin d’acide urique inférieur à 60 mg/L.

Les écoles d’éducation thérapeutique pour la goutte sont actuellement rares en France et nous avons dans le Jura le privilège d’en proposer une actuellement opérationnelle, autorisée par l’ARS depuis début 2013.

Le mieux est que le patient ne soit pas en crise aigüe au moment de la séance d’éducation thérapeutique, sinon il est nécessaire qu’il revoit son médecin traitant ou son rhumatologue pour rééquilibrer le traitement. Les séances se font actuellement sous une forme individuelle, gratuite, d’environ 1 heure, éventuellement accompagnées du conjoint avec une infirmière spécialisée dans l’éducation thérapeutique. Deux séances d’entretien face à face sont proposées puis une troisième éventuellement facultative et enfin un rappel par téléphone un an plus tard.

Les séances sont axées sur l’apprentissage des grandes lignes du régime diététique, l’apprentissage des compétences de sécurité notamment vis-à-vis des effets secondaires des traitements (Colchicine et traitements hypo-uricémiants) et enfin l’apprentissage d’une autogestion des crises ainsi qu’un approfondissement des connaissances sur les mécanismes de cette maladie et la manière dont fonctionnent les traitements.

Si vous habitez près de Lons le Saunier, ou en Franche Comté, il vous est possible de bénéficier de cette éducation thérapeutique en contactant le Docteur GILLARD, rhumatologue au Centre Hospitalier de Lons le Saunier, 55 rue du Dr Jean Michel 39016 Lons le Saunier cedex, au 03.84.35.60.52 ou par fax 03.84.35.40.89 ou jerome.gillard@ch-lons.fr

D’autres programmes d’éducation thérapeutique sont en cours de création en France ; souhaitons qu’ils se développent !

Documentation exlusive AFLAR

Vous trouverez ci-contre une documentation spécifique et exclusivement réservé aux membres de l’AFLAR

Pour plus d’informations, contatez-nous, sinon identifiez-vous (via "Accès adhérent" à droite).
Bonne lecture à toutes et tous.