La maladie de Horton

Mise à jour le 15/07/2019, par Pascal (Dev.)

imprimer l'article

La maladie de Horton est une artérite, c’est-à-dire une inflammation de la paroi des artères.
En particulier les artères situées au niveau des tempes.


Quelle est la population à risque ?

La pseudo-polyarthrite rhizomélique, appelée PPR, est un rhumatisme de la personne de plus de 60 ans qui touche plus souvent les femmes. Et se caractérise par des douleurs inflammatoires des épaules et des hanches associées à un syndrome inflammatoire biologique sur la prise de sang.

Le diagnostic :

Le diagnostic est confirmé par une biopsie avec analyse de l’artère temporale.

Quels sont les symptômes ?

Maux de tête, hypersensibilité du cuir chevelu, gène à la mastication, pertes de poids, un risque important de troubles visuels.

Qu’est-ce que la maladie de Horton ?

La maladie de Horton est une artérite, c’est-à-dire une inflammation de la paroi des artères.
En particulier les artères situées au niveau des tempes.

Les traitements :

Le traitement est basé sur une corticothérapie à forte dose qui est très efficace.
La maladie de Horton étant une maladie inflammatoire avec ce traitement nous pouvons constater une net amélioration en un mois.

De nouveaux traitement existent notamment des biomédicaments permettant de réduire plus rapidement les doses de cortisone journalières.

Peut-on prévenir cette maladie ?

Il n’existe aucune prévention possible de cette maladie à l’heure actuelle.