Les médicaments AASAL ont-ils un effet sur l’arthrose lombaire ?

Elisabeth K. (Bouches du Rhône)

Mise à jour le 27/05/2015, par Cédric - AFLAR

imprimer l'article


Les traitements spécifiques de l’arthrose (médicaments anti-arthrosiques ont pour objectif essentiel d’entraver l’évolution naturelle de la maladie et de ce fait d’améliorer secondairement (effet retardé) la douleur et l’inflammation. Il s’agit des médicaments à base d’avocat et de soja, d’extraits de constituant de cartilage ou à base d’une plante. Ils doivent être prescrit au début en association aux antalgiques et/ou aux anti-inflammatoires, car ils n’agissent qu’au bout de 4 à 6 semaines (effet retardé), puis seuls en continu, plusieurs mois en discontinu ou en cures prolongées. Leur effet est rémanent et persiste quelques semaines après l’arrêt. Ces médicaments sont en général bien tolérés ; les effets indésirables sont rares. Des études ont démontré leur intérêt dans l’arthrose des genoux ou de la hanche, car ils permettent de diminuer la consommation de médicaments antalgiques ou anti inflammatoires. Ces médicaments ne sont pas conseillés dans la prise en charge de l’arthrose du dos, car leur efficacité n’a pas encore été démontrée sur le dos. Ils sont recommandés, par contre, pour lutter contre les symptômes de l’arthrose des membres.