Mise à jour le 16/12/2015, par Admin - AFLAR

imprimer l'article

9 févr.

Lettre ouverte à la population

DEREMBOURSEMENT DES TRAITEMENTS DE L’ARTHROSE

Depuis plus de 2 ans, l’AFLAR se mobilise pour faire entendre la voix des patients et éviter que le déremboursement des traitements de l’arthrose ne les laisse démunis face à leur maladie.

photo de l'actualité

Malgré leur 150 000 signatures* pour dire non au déremboursement de l’arthrose les malades n’ont pas été entendus

En juillet dernier, nous avons indiqué au gouvernement 10 bonnes raisons pour ne pas dérembourser les traitements contre l’arthrose. Début décembre 2014, nous avons remis au Président de la République, au Premier Ministre et à la Ministre de la Santé, notre pétition demandant le maintien du remboursement des traitements de l’arthrose. Le 21 janvier 2015, le gouvernement a, malgré tout, publié un avis de déremboursement des anti-arthrosiques d’action lente (AASAL) applicable au 1er mars 2015.

Ce déremboursement des AASAL va exposer les patients arthrosiques à une véritable médecine à 2 vitesses avec, en toile de fond, la survenue plus fréquente d’effets potentiellement dangereux liée à la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et de paracétamol.

Plus que jamais signez, faites signer la pétition* et évitons, ensemble, les complications liées aux reports de prescription !

Si le gouvernement persiste dans sa décision de dérembourser ces traitements, alors nous surveiller les effets graves inéluctables de cette décision (surconsommation d’AINS, majoration des effets secondaires, augmentation des dépenses de sécurité sociale…).
Nous nous engageons à rendre publics ces résultats pour que plus jamais une telle décision ne soit prise en ignorant, non seulement la santé des patients, mais également ses conséquences néfastes, à courte et moyenne échéances, au niveau économique et en termes de santé publique.

Association de Lutte Anti-Rhumatismale, nous sommes vigilants pour défendre les patients souffrant d’arthrose, comme nous défendons tous les patients en particulier ceux qui sont atteints de pathologies rhumatismales invalidantes.
C’est pourquoi, aujourd’hui plus que jamais, nous vous appelons à vous mobiliser pour défendre l’égalité à l’accès aux soins et le droit de nos concitoyens à la santé.

Laurent Grange,
Président de l’Aflar

Plus que Jamais signez la pétition : www.stop-arthrose.org/petition