Mise à jour le 15/05/2015, par Cédric - AFLAR

imprimer l'article

15 mai

Nancy accueille les États Généraux de l’Arthrose

photo de l'actualité

L’Alliance Nationale Contre l’Arthrose organise la 8e table ronde des Etats Généraux de l’arthrose à Nancy, vendredi 22 mai 2015.
L’arthrose est une maladie fréquente en France avec 10 millions de personnes affectées et constitue la première cause d’incapacité fonctionnelle pour les personnes de plus de 40 ans. Les spécialistes régionaux (rhumatologues, médecins généralistes, praticiens de médecine physique et réadaptation, chirurgiens orthopédistes, kinésithérapeutes, thermalistes...) échangeront avec des personnes souffrant d’arthrose. A l’issue de cette journée d’échanges et de débats, des constats communs et des propositions d’amélioration pour la prise en charge devraient émerger. En point d’orgue à cette journée d’échanges, une conférence d’information, ouverte à tous, sera organisée pour aider le grand public à mieux connaître l’arthrose et sa prise en charge.

Interview du Pr Damien LOEUILLE, Rhumatologue, CHRU de Nancy

A quel moment le rhumatologue intervient-il dans le parcours de soin du malade ?

Le rhumatologue peut intervenir en deuxième ligne après le médecin référent pour la prise en charge générale de l’arthrose rachidienne, digitale et l’arthrose des membres inférieurs la plus invalidante. Il est en première ligne pour la réalisation de gestes locaux tels que les infiltrations intra articulaires aux genoux, aux hanches et sur d’autres sites articulaires plus ou moins guidés par l’échographie ou la scopie. Il organise la prise en charge multidiscplinaire : diététique, rééducation qui constitue la base du traitement.

Quelle est la particularité de la ville de Nancy concernant l’arthrose ?

A travers deux Pôles d’excellence nationalement et internationalement reconnus l’un dans la recherche cellulaire et de biomatériaux de comblement du cartilage (laboratoire IMOPA) et l’autre dans le domaine de la santé publique pour l’évaluation fonctionnelle et la qualité de vie des patients atteints d’arthrose notamment grâce à la cohorte nationale KHOALA coordonnée à Nancy. La ville de Nancy a organisé avec le service de rhumatologie une vaste étude sur 280 patients qui a démontré l’efficacité du thermalisme dans la prise en charge de la gonarthrose et a permis d’obtenir l’agrément thermal pour cette maladie.

Interview du Dr Anne-Christine Rat, Rhumatologue et épidémiologiste au CIC-EC Inserm CIC 1433 dans le Service d’épidémiologie et évaluation cliniques.

Comment peut-on prévenir l’arthrose ?

Les facteurs de risque d’arthrose les plus importants sont l’obésité y compris pour l’arthrose ne touchant pas les articulations supportant le poids du corps, les traumatismes articulaires, certaines activités physiques répétitives et le déficit musculaire. Ces facteurs de risque sont modifiables contrairement à l’âge ou au patrimoine génétique. Il faudra donc insister sur la prévention de l’obésité, l’activité physique adaptée, et la prise en charge des traumatismes notamment sportifs. Chez des personnes déjà suivies pour des douleurs d’origine rhumatologique, rassurer quant à l’innocuité et au bénéfice de l’activité physique adaptée est un message important à retenir.

Comment la prévention peut-elle réduire les inégalités sociales de santé ?
L’obésité étant liée au niveau socioéconomique, des actions de santé publique portant sur la diététique, la pratique d’une activité physique et la prise en charge du surpoids chez les jeunes peuvent réduire les inégalités sociales.