Polyarthrite rhumatoïde : Rééducation et réadaptation fonctionnelle

Mise à jour le 27/05/2015, par Cédric - AFLAR

imprimer l'article

Geneviève T. (Haut-Rhin)


Quels que soient le stade de la PR et son évolutivité, la rééducation est à considérer comme un traitement potentiel. Les médicaments calment l’inflammation et freinent l’évolution de la maladie. Néanmoins, l’inflammation fragilise les articulations qui deviennent moins solides et tendent à se déformer. La rééducation cherche à protéger les articulations et à réduire les conséquences “mécaniques” du rhumatisme, tout en conservant une activité aussi normale que possible. Pendant les poussées inflammatoires, il est conseillé de mettre les articulations au repos, si possible en position de fonction. Des contractions dites isométriques (sans déplacement de l’articulation), quelques minutes par jour, permettent de lutter contre la fonte musculaire. En dehors de ces poussées, vous devez être informée, “éduquée” pour bien gérer votre traitement “physique” au même titre que votre traitement médicamenteux.