Lignes infos écoute
Allo
Ostéoporose
0 810 43 03 43
Rhumatismes
0 810 42 02 42
Mal au dos
0 810 44 04 44
Allo Sapho
0 810 42 02 42

Prochain événement

27
Mai

Lʼactivité sportive est lʼallié numéro 1 pour les malades. Mais la relaxation, le travail de la
respiration, la gestion de la douleur sont des atouts non négligeables.

Cela peut sembler idiot de consulter un psychologue quand on souffre dʼune maladie physique. Mais pour toutes les maladies chroniques, le psy est un atout auquel seulement 5% des patients ont recours.

« Quand on mʼa annoncé mon diagnostic dʼarthrose et que cʼétait chronique, jʼai pleuré » (Laure 60 ans). Les associations belges et françaises qui ont présenté lʼétude Stop-Arthrose II ont intégré des témoignages de patients montrant une grande souffrance.

Je n’arrive pas à récupérer mon genou et je ne marche pas bien. Prendre une canne à mon âge, jamais. Jean-Paul, 52 ans

81% des patients souffrant dʼarthrose nʼont pas le moral, selon lʼenquête. Or, on sait que le stress aggrave la douleur. Les patients disent avoir besoin dʼun soutien psychologique, mais seulement 5% dʼentre eux consultent réellement un psychologue

La douleur en premier

Céline Mathy, psychologue, travaille à la fondation arthrose, présentait hier les résultats de lʼenquête franco-belge Stop Arthrose II: « Ce que la majorité des pesonnes veulent – 94% – cʼest la baisse de la douleur. 72% veulent une augmentation de la mobilité, 76% des informations sur la maladie. Ce sont des résultats très proches de ceux obtenus lors de la première enquête en 2013. »

Le psy au secours du patient

Si on ne pense pas tout dʼabord à consulter un psychologue, il peut être dʼune aide certaine pour le malade, selon Céline Mathy.

 

Respiration et relaxation

« Le psychologue peut aider à contrôler la respiration. Il peut enseigner des techniques de relaxation musculaire, très utiles pour les malades. »

La distraction cognitive quant à elle, est un apprentissage pour se concentrer sur dʼautres choses que la douleur, pour pouvoir y faire face plus efficacement… un peu comme dans les techniques dʼaccouchement sans douleur.

 

 

 

 

Restructuration cognitive et stratégie dʼadaptation

Le patient doit arriver à combattre la spirale infernale: se sentir vieux, malade, ne pas faire de sport. Car cʼest lʼexercice physique qui lʼaide à améliorer son état de santé. Cʼest cela la restructuration cognitive. Comme Pierre, qui a vu son arthrose des mains sʼaméliorer grandement, après avoir repris des cours de piano… Il fallait oser!

Quant à la stratégie dʼadaptation, cʼest une question de bon sens: « Si votre passion est le jardinage mais que vos genoux vous font souffrir, vous adoptez les potagers surélevés, dans des bacs. Si vous adorez le cinéma mais que rester immobile une heure et demi vous fait souffrir, vous vous installez à la rangée du fond, au siège à côté des escaliers, et vous vous levez de temps en temps. »

Ces rencontres avec un ou une psychologue, au sein dʼune équipe pluridisciplinaire, peuvent aider à retomber sur ses pattes, et apprendre à gérer la douleur

lavenir.net 11 janvier Pourquoi aller chez le psy...

 

Allo écoute AFLAR
Allo Ostéoporose
0 810 43 03 43
Allo Rhumatismes
0 810 42 02 42
Allo Mal au dos
0 810 44 04 44
Allo Sapho
0 810 42 02 42