Mise à jour le 20/10/2021, par Pascal (Dev.)

imprimer l'article

20 oct.

Briser le silence de l’ostéoporose

Une nouvelle enquête révèle que les femmes n’ont pas la possibilité d’accéder à la prise en charge qu’elles méritent en raison d’un manque de sensibilisation et de compréhension de la maladie

Londres, le 20 octobre 2021 :

Une nouvelle enquête internationale lancée à l’occasion de la Journée mondiale de l’ostéoporose révèle qu’alors que près de deux tiers des femmes de plus de 55 ans (67 %) savent ce qu’est l’ostéoporose et le risque potentiel de fracture associé, 19% jugent n’être pas suffisamment informées lors du diagnostic.

L’enquête, initiée par Theramex en partenariat avec la Fondation internationale de l’ostéoporose (International Osteoporosis Foundation ou IOF), a été menée en Allemagne, France, Italie, Espagne, Australie et Brésil, auprès de 316 femmes ménopausées de plus de 55 ans et 315 femmes pré-ménopausées (40-55 ans) atteintes d’ostéoporose (au total 62% des femmes interrogées). Parmi ces femmes, l’ostéoporose n’a été diagnostiquée qu’après une fracture dans environ 60% des cas.

Vous pouvez lire la totalité de ce Communiqué de Presse, en cliquant, sur l’image du document ci-dessous (PDF téléchargeable) :

PDF - 288.9 ko
Communiqué de presse / Theramex-IOF-AFLAR Journée mondiale de l’ostéoporose