Mise à jour le 16/09/2020, par Christelle - AFLAR

imprimer l'article

16 sept.

Les patients arthrosique souhaitent un meilleur suivi médical !

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Arthrose le 17 septembre, l’Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR) et la Fondation Arthrose, vous présente par un communiqué de presse les résultats préliminaires sur les 2000 premiers répondants d’une enquête Franco- belge qui en ressort que les patients arthrosique souhaitent un meilleur suivi médical.

Communiqué de presse

Journée Mondiale de l’Arthrose - 17 .09.2020

Les patients arthrosique souhaitent un meilleur suivi médical !
Les premiers résultats d’une enquête franco-belge

L’arthrose touche 240 millions de personnes dans le monde. Cette maladie a de graves répercussions sur la santé et la qualité de vie des patients. Pour mieux connaître l’arthrose, mais surtout les croyances et les attentes de celles et ceux qui en souffrent, l’Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale (AFLAR) et la Fondation Arthrose mènent actuellement une vaste enquête en ligne. Voici les principaux enseignements obtenus après une première analyse des 2000 premiers questionnaires. Nous en espérons 5000 !
76% des participants pensent qu’une activité physique régulière est l’un des principaux traitements de l’arthrose. Ils ont raison de le penser ! Tous les experts s’accordent sur ce point. L’arthrose ne se soigne pas avec des médicaments. Le traitement de base de l’arthrose doit comporter les modalités thérapeutiques non pharmacologiques suivantes :

  • l’information ciblée sur la maladie ;
  • la pratique d’une activité physique y compris les programmes d’exercices à visée thérapeutique. Consulter un kinésithérapeute qui pourra montrer des exercices et corriger les éventuels troubles de la statique ou encore les déséquilibres musculaires peut être utile. Les activités physiques conseillées sont : la marche-à-pied, la marche nordique, la course-à-pied, le cyclisme, la natation, le tai-chi ou encore le yoga ;
  • - si nécessaire, la gestion du poids par des mesures diététiques.

Le hic ? Seulement 36% déclarent pratiquer quotidiennement une activité physique. Cela signifie que beaucoup de patients sont convaincus de l’efficacité de l’activité, mais que finalement peu passent à l’action ! La Ligue Européenne de Lutte contre les Rhumatismes (European League Against Rheumatism, EULAR) recommande, pour les patients souffrant d’arthrose des genoux ou des hanches, de suivre les directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), c’est-à-dire : la pratique d’au moins 150 minutes par semaine d’une activité physique d’intensité modérée (p.ex. 30 minutes de marche à pied à un rythme de 4-5 km/h, 5 fois par semaine) ou la pratique pendant 75 minutes d’une activité physique d’intensité élevée (p.ex. course à pied, cyclisme, natation, marche à pied à plus de 7 km/h), ou la combinaison de ces deux types d’activité.

Cette enquête nous apprend également que l’arthrose altère fortement la qualité du sommeil des patients. 67% des personnes interrogées déclarent en effet être réveillées la nuit pendant leur sommeil à cause des douleurs provoquées par l’arthrose. L’arthrose altère aussi la santé mentale des patients. 38% déclarent que l’arthrose à un impact important sur leur moral et 32% sur l’image qu’ils ont d’eux-mêmes.

Cette journée dédiée à l’arthrose tombe bien ! En effet à la question « Quels sont aujourd’hui vos besoins pour mieux gérer votre arthrose et améliorer votre quotidien ? », 76% demandent à être mieux informés et particulièrement sur les traitements. Mais ce n’est pas tout ! 65% souhaitent aussi un meilleur suivi médical ! Ceci implique une évaluation régulière des patients par les médecins généralistes, les kinésithérapeutes, et les rhumatologues qui, selon l’enquête, sont les professionnels de la santé les plus souvent consultés par ceux-ci.

Vous pouvez télécharger le communiquez en cliquant sur le PDF :

PDF - 974.7 ko