Mise à jour le 20/10/2020, par Christelle - AFLAR

imprimer l'article

20 oct.

Ostéoporose 2022 et après

PRÉVENTION DE L’OSTÉOPOROSE : L’urgence d’agir pour " bien vieillir "

Près de 400 000 fractures par an en France et jusqu’à 490 000 en 20251, un coût de 4,8 milliards d’euros pour l’Assurance Maladie et une prévision de 6 milliards d’euros d’ici 5 ans1, 25% de patients institutionnalisés3 et 24% de patients décédés4 dans l’année qui suit une fracture de hanche, 85 % des patients mal pris en charge2 pour leur fragilité osseuse à la suite d’une fracture… les chiffres de l’ostéoporose inquiètent.-Maladie chronique du squelette à l’origine de fractures lourdes de conséquences en termes de handicap, qualité de vie et de mortalité, l’ostéoporose n’a jamais été aussi menaçante au regard des perspectives d’allongement de l’espérance de vie.

À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Ostéoporose le 20 octobre 2020, agissons dès maintenant pour préserver la santé osseuse.

1 - Livre blanc AFLAR, p13, disponible sur le site de l’AFLAR
2 - Assurance Maladie, Rapport charges & produits 2016, disponible sur ameli.fr, p. 42
3 - HAS, disponible sur le site de la HAS
4 - DREES – Quel risque de décès un an après une fracture du col du fémur ? disponible sur le site du GRIO

photo de l'actualité

#OSTEOPOROSE - Le défit du bien vieillir, 490 000 fractures par an en 2025, 2 235 000 personnes âgées en perte d’autonomie en 2050.
La France vieillit mais le défi de l’avancé en âge est devant nous !
Mis en perspective avec ceux du vieillissement, les chiffres de l’#ostéoporose témoignent de l’importance de lutter contre la dégradation de sa "santé osseuse" et de son corollaire, l’institutionnalisation.

#OSTEOPOROSE - L’urgence d’agir, 24% de patients décèdent 1 an après hospitalisation pour fracture de hanche
"L’ostéoporose est à l’origine de fractures lourdes de conséquences en termes de #handicap, qualité de vie, institutionnalisation et mortalité."
Agissons, une fracture n’est jamais banale !

#OSTEOPOROSE - #Santepublique #Assurancemaladie - un coût croissant : 4.8 milliards d’€, 6 milliards d’€ dans 5 ans.
Prévention, densité osseuse, parcours de soin coordonné... mutualisons nos efforts pour améliorer la prise en charge de l’#ostéoporose er réduire les dépenses de #santé publique !

Découvrez les témoignage du Pr Bernard CORTET, #rhumatologue du CHU de Lille, Pr Thierry Thomas, #rhumatologue du CHU de Saint-Etienne de Claire CARDON, patiente atteinte d’ostéoporose :

https://www.osteoporosebienvieillir.com/