Lignes infos écoute
Allo
Ostéoporose
0 810 43 03 43
Rhumatismes
0 810 42 02 42
Mal au dos
0 810 44 04 44
Allo Sapho
0 810 42 02 42
Lors du congrès de Limoges du 15-16 mars 2012, la seconde demi journée a été consacrée au FORUM GRAND PUBLIC. Parmi les différentes interventions, l'une d'elles a particulièrement retenu l'attention du public : il s'agit de "douleurs et rhumatismes : vraies et fausses idées".

Le Professeur Gérard Chalès de Rennes et Mme Laurence Carton, tous deux Vice Présidents de l’AFLAR avaient préparé une intervention sur la douleur : sous forme de “PowerPoint” dont voici quelques extraits. Le public était invité à répondre à la question vrai ou faux et de nombreuses fausses idées ont été battues en brèche ! Des dessins humoristiques animaient cette présentation et vous pourrez vous procurer l’intégralité de cette intervention sur notre site www.aflar.org.

 

• La douleur est un signal protecteur révélant une anomalie. Vrai (ce qui nous permet d’éloigner la main d’une plaque chauffante, par exemple).

• Souffrir ne sert à rien, vrai/faux ? Partiellement faux : douleur aiguë utile, douleur chronique (25 % de la population).

• Les nourrissons ne ressentent pas la douleur. Faux : plus le nourrisson est jeune, plus le seuil de tolérance à la douleur est faible.

• Mes douleurs inflammatoires sont influencées par la météo ? Faux : il n’y a pas d’associations entre les douleurs et les variables climatiques (température, hygrométrie et pression atmosphérique).

• Les femmes supportent mieux la douleur que les hommes. Faux : les femmes supportent moins bien la douleur que les hommes (elles fabriquent moins d’endorphines, ce qui fait que la douleur est moins bien supportée).

• La chaleur est bénéfique pour les douleurs musculaires. Vrai : la chaleur est bénéfique pour les douleurs musculaires car elle dilate les vaisseaux sanguins, favorise la circulation et l’évacuation des toxines (source des douleurs).

• La douleur est identique tout au long de la vie. Faux : la tolérance varie chez une même personne ; au cours du vieillissement normal, l’appréhension, la perception et le vécu de la douleur se modifient.

• Tous les adultes perçoivent la douleur de la même manière. Faux : le seuil de perception de la douleur change d’une personne à l’autre et d’un jour à l’autre pour une même personne.

• Seuls les médicaments peuvent soulager une douleur rebelle. Faux : il existe de nouvelles techniques pour lutter contre la douleur : techniques de neuromodulation, stimulation magnétique transcranienne, thérapie cognitivo-comportementale.

• Plus on vieillit, plus on devient douillet. Faux: il n’existe pas de différence de seuil de douleur entre les jeunes et les personnes âgées mais si des troubles cognitifs (détérioration des processus mentaux de la mémoire, du jugement, de la compréhension, et du raisonnement) interfèrent avec l’expression verbale de la douleur, ils modifient aussi la perception douloureuse.

• Il est préférable d’attendre pour soigner la douleur. Faux : le traitement de la douleur est une aide psychologique à la guérison.

• Plus on bouge, plus on a mal. Le premier traitement est le repos. Vrai et faux : la mise en décharge d’une articulation portante peut être bénéfique en période aiguë ; le repos est nocif pour le lombalgique et les rhumatismes inflammatoires chroniques.

• Moduler la douleur par la pensée ? Ce n’est pas sérieux ! Vrai : le psychisme semble pouvoir à la fois : amplifier la douleur ressentie, diminuer la douleur ressentie.

Ces articles pourraient vous intéresser

Allo écoute AFLAR
Allo Ostéoporose
0 810 43 03 43
Allo Rhumatismes
0 810 42 02 42
Allo Mal au dos
0 810 44 04 44
Allo Sapho
0 810 42 02 42