Lignes infos écoute
Allo
Ostéoporose
0 810 43 03 43
Rhumatismes
0 810 42 02 42
Mal au dos
0 810 44 04 44
Allo Sapho
0 810 42 02 42

Prochain événement

27
Nov

 

L’arthrose, ça ne se guérit pas mais ça se soigne !

 

UNE MALADIE ARTICULAIRE DOULOUREUSE, INVISIBLE ET HANDICAPANTE,
TRÈS RÉPANDUE MAIS MÉCONNUE
CAUSES ET SYMPTÔMES

L’arthrose est une affection dite mécanique qui se caractérise par une dégradation du cartilage des articulations mais aussi par une inflammation locale. C’est la maladie articulaire la plus répandue. Elle touche le cartilage qui tapisse les extrémités osseuses d’une articulation, leur permettant de glisser l’une sur l’autre. Il perd en épaisseur, se fissure et finit par disparaître.
Cela entraîne des douleurs, une gêne lors des mouvements d’une ou, plus rarement, de plusieurs articulations pouvant aller jusqu’au handicap majeur1.

L’arthrose est en partie héréditaire mais cela dépend de sa localisation, une partie peut s’expliquer par la génétique et les contraintes appliquées sur ses articulations au cours de sa vie peuvent aussi jouer un rôle.

L’arthrose ne doit pas être confondue avec l’arthrite qui est une inflammation des articulations et engendre la sécrétion de substances détruisant graduellement sa structure.

L’ARTHROSE TOUCHE :

1. https://www.inserm.fr/dossier/arthrose/    2. https://www.stop-arthrose.org/resultats-de-la-premiere-grande-enquete-193#:~:text=Un%20manque%20de%20consid%C3%A9ration%20
qui,inqui%C3%A9tude%20sont%20en%20effet%20nombreux.

 

 

COMORBIDITÉS

Les comorbidités sont l’association de deux maladies, psychiques ou physiques, fréquemment observées dans la population sans causalité établie. Elles ont des conséquences aggravantes sur l’arthrose car elle modifie la perception de la douleur ou encore influent sur l’évolution de la maladie. La prise en charge peut même être impactée car certaines d’entre elles sont un facteur limitant.

Les principales comorbidités de l’arthrose sont les suivantes :
• L’hypertension artérielle
• Les maladies cardiovasculaires
• L’ulcère gastroduodénal
• Le diabète type II
• L’obésité
• Les dyslipidémies

 

 

 

FACTEURS DE RISQUES

L’âge est un facteur de risque mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, les personnes âgées ne sont pas les seules concernées.

Des facteurs de risques, autres que l’âge, peuvent expliquer son apparition, agir sur son évolution et l’aggraver :

• Le diabète
• L’obésité
• Certaines maladies préexistantes de l’articulation comme la chondrocalcinose,
l’ostéonécrose ou la polyarthrite rhumatoïde
• La fragilité naturelle du cartilage et certaines anomalies anatomiques
(ex : genu valgum) ou séquelles de traumatisme proche des articulations
• L’hérédité est un facteur de risque dans certains cas,
notamment pour l’arthrose des mains

3. Christian-HubertRoux et al. Comorbidités et arthrose, Revue du Rhumatisme Monographies Volume 88, Issue 2, April 2021, Pages 104-108.    4. https://www.stop-arthrose.org/resultats-de-la-premiere-grande-enquete-193#:~:text=Un%20manque%20de%20consid%C3%A9ration%20
qui,inqui%C3%A9tude%20sont%20en%20effet%20nombreux.    5. https://www.aflar.org/2022/01/19/un-patient-sur-trois-atteint-darthrose-a-moins-de-40-ans/

 

 

LA DOULEUR N’EST PAS UNE FATALITÉ,
N’HÉSITEZ PAS À EN PARLER

 

« L’état de mon articulation peut-il s’aggraver si je masque la douleur ? »,
« La météo a-t-elle une influence sur la douleur ? »,
« Dois-je perdre du poids ? »,
sont des exemples de nombreuses questions que vous pouvez vous poser sur l’arthrose.Et s’il est normal de se les poser ou d’avoir des idées reçues, il l’est moins de rester sans réponse ou de penser détenir les bonnes. Alors pour lever vos doutes, y voir plus clair ou tout simplement vous informer, n’hésitez pas à en parler aussi à votre pharmacien.Dans le contexte de la COVID-19, il a été observé une dégradation transitoire de l’état de santé des arthrosiques pendant le 1er confinement avec une forte demande d’informations des patients à propos des options antalgiques recommandées.6COMMENT DÉFINIR LA DOULEUR
EN CAS D’ARTHROSE ?Il s’agit d’une douleur mécanique, le plus souvent localisée au niveau de l’articulation.
Des poussées inflammatoires peuvent survenir lors son l’évolution (l’articulation alors peut être gonflée et la douleur très aiguë). Elle est parfois vive au début de la maladie, puis elle va
s’atténuer ou disparaître dans le temps. Elle est plus forte en fin de journée, mais ne réveille pas le malade la nuit7.
C’est aussi une douleur que l’inactivité amplifie alors qu’une activité régulière peut la diminuer8.6. https://www.aflar.org/2022/01/25/arthrose-et-covid-les-douleurs-se-sont-aggravees-pendant-le-1er-confinement/
7. https://public.larhumatologie.fr/grandes-maladies/arthrose/comment-se-manifeste-larthrose
8. https://www.has-sante.fr/jcms/pprd_2974704/fr/arthrose-le-paracetamol-en-1re-intention-lors-des-crises-douloureuses

 

Retrouvez ci-dessous le document complet.
2022_WEBER_OUTILS_DOULEURS_A5_V12_DEF

 

 

 

Allo écoute AFLAR
Allo Ostéoporose
0 810 43 03 43
Allo Rhumatismes
0 810 42 02 42
Allo Mal au dos
0 810 44 04 44
Allo Sapho
0 810 42 02 42